La conscience planétaire
Accueil du site > Genèse d’un jardin sans jardinier > Au rythme des saisons.

Au rythme des saisons.

Dernier ajout : 24 mars 2009.

Avec un jardin, le temps ne file plus pour rien. Mais si son jardinier ne s’y rend que quelques jours par mois, le temps compte sans lui. Les naissances, les croissances et les fruits du travail accompli se succèdent en l’absence de l’homme qui les a initié.

La vie décide de tout. Et le jardinier, à son retour, doit surtout comprendre ce qui s’est tramé en son absence. Pour certaines cultures, son retour est prématuré... Pour d’autres, il arrive un peu tard...

Puis viendra l’heure des choix. Les décisions qu’il prendra ne devront pas mettre l’édifice naturel au service de son seul estomac. Les plantes ne sont pas que nourricières, elles sont aussi vivantes, d’une vie autonome. Délicat arbitrage...


0 | 10


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette