h     

 Parole d'homme-natureAccès rapide au site de Terre sacréeaccès rapide au site de Terre sacréeLe trésor dilapidé  Amer indien

Tout en bas!"Une bonne nouvelle, la déforestation s'arrêtera en 2050 ... lorsqu'il n'y aura plus de forêts".

Nicolas Hulot : “Non seulement, en dévastant la forêt équatoriale l’Homme commet un sacrilège, anéantissant les plus belles expressions de la biodiversité, mais de plus il commet la plus belle des bourdes à l’égard de l’Humanité car son sort est indissociable de celui de la grande forêt.”

Sommaire du secteur :

 Amazonie: une menace nommée soja

Qui se méfie du soja ? Fleuron de la nourriture végétarienne, qui dit soja entend nature, équilibre, santé... Alors quelle surprise de découvrir que ce légumineux fait aujourd'hui souffler un vent dévastateur sur la forêt amazonienne!

Le Brésil lance un vaste projet contre la déprédation de l'Amazonie

Le Brésil a lancé un vaste projet pour freiner la déprédation de l'Amazonie en créant des zones protégées de 13,5 millions d'hectares situées essentiellement dans l'Etat du Para où la religieuse américaine Dorothy Stang, opposée à l'exploitation sauvage de la forêt, a été assassinée il y a une semaine.

Les forêts d'Afrique centrale victimes d'un commerce illégal

Les bois tropicaux d'Afrique centrale font l'objet d'un commerce illégal sur le marché international, favorisé dans une large mesure par l'inexistence de législations nationales fortes et par la corruption qui gangrène les administrations forestières.

Près de 80% des forêts primaires de la planète ont déjà disparu.

Toutes les 2 secondes, une forêt primaire de la taille d'un terrain de football disparaît.

La grande majorité de ces destructions ne remonte pas plus loin que ces trois dernières décennies. Les 20% de forêts originelles restantes sont dites "forêts anciennes". Il leur a fallu des milliers, voire des millions d'années pour se développer et elles n'ont jamais été soumises à l'exploitation industrielle. Les forêts anciennes sont majoritairement situées en Russie, au Canada, en Amazonie, dans le bassin du Congo et le Sud-Est asiatique. Elles recouvrent près de 80% de la diversité biologique des terres émergées de la planète, influent sur le climat en régulant la chute des pluies et en stockant de grandes quantités de carbone, ce qui diminue les risques de réchauffement de la planète. Elles fournissent par ailleurs des richesses uniques et inestimables, telles que des plantes aux vertus médicinales qui pourraient s'avérer extrêmement précieuses pour la recherche médicale.

Lire la suite de l'article de Greenpeace : http://www.greenpeace.org 

Soutenez les dix mesures pour contribuer à sauver les forêts tropicales!

Dans le cadre de la conférence internationale « Biodiversité : science et gouvernance » qui a eu lieu à Paris du 24 au 28 janvier, les Amis de la Terre proposent, avec l'aide de la communauté scientifique et d'autres acteurs de la société civile dont la Fondation Nicolas Hulot, l'adoption par le Gouvernement français de 10 mesures d'urgence pour contribuer à sauver les forêts tropicales dans le monde.
Nous avons volontairement mis l'accent sur des propositions concrètes pour permettre au Gouvernement français de traduire ses engagements en actions à développer d'urgence.
Ces 10 mesures ont été présentées publiquement le jeudi 27 janvier 2005 à 19h30 à la mairie du 2ème arrondissement de Paris. Des chercheurs et des responsables d'associations étaient présents pour répondre à toutes les questions.
Soutenir les 10 mesures

La déforestation ronge la Terre

La forêt primaire ne cesse de décroître sur la planète : 80% serait déjà partie en rondin et en fumée. Or, c’est l’habitat naturel des grands primates non humains, qui pourraient disparaître à leur tour.
> Lire l'article d'Onevoice

Forêts tropicales : c’est fichu

RainforestDans un monde dont la complexité ne cesse de croître, la société civile est de plus en plus amenée à s’en remettre à l’analyse d’"experts", à la fois pour le diagnostic des problèmes et pour la proposition de solutions.

En tant que spécialistes du monde tropical et des questions environnementales, il nous apparaît aujourd’hui de notre devoir de dire clairement : il est devenu impossible d’empêcher la destruction généralisée des forêts primaires tropicales.

Forêts africaines : source de vie ou de profits ? (Campagne Les Amis de la Terre)

Les forêts du Bassin du Congo, deuxième massif forestier tropical dans le monde, sont exceptionnelles pour leur biodiversité et leur rôle dans les grands équilibres écologiques mondiaux. Elles sont source de vie pour de nombreuses espèces animales emblématiques comme l’éléphant ou le gorille et pour les populations autochtones qui les préservent depuis des siècles.

Pourtant, ce patrimoine naturel et culturel est aujourd’hui mis en péril par une menace qui nous concerne tous : le commerce international de bois et l’exploitation forestière qui l’alimente. En décembre 2004, le représentant des industriels du bois expliquait que dans les prochaines années « 70 à 80% de l’espace forestier du Bassin du Congo serait sous objectif de production ».

La fièvre de l'or fait monter le mercure : menace en Amazonie

L'Association for Tropical Biology and Conservation (ATBC) a fait part aux gouvernements de son inquiétude face aux méfaits résultant de l'orpaillage illégal dans les espaces protégés d'Amérique du sud. L'association scientifique leur demande donc de prendre des mesures afin d'éradiquer ces exploitations hors-la-loi d'alluvions aurifères.

Greenpeace lance sa campagne SOS Forêt

Montréal, 18 novembre 2004 - Greenpeace lance aujourd'hui une campagne internationale contre Kimberly-Clark et sa fameuse marque de papiers-mouchoirs Kleenex. Greenpeace dénonce les pratiques forestières destructrices de cette entreprise dans la forêt boréale au Canada. La campagne a débuté dans les trois grandes villes du Canada, soit Toronto, Montréal et Vancouver. Un camion transformé en boîte géante Kleenex spécifiant que « Kleenex rase notre forêt boréale » était au Square Philip au centre-ville de Montréal. Des militants ont distribué une brochure renseignant les consommateurs et les consommatrices au sujet de la mauvaise conduite de Kimberly-Clark en matière d'environnement. Pour la durée de cette campagne, Greenpeace collabore avec le Natural Resources Defense Council, un organisme écologique des États-Unis.

Disparition accélérée de la forêt amazonienne à cause du soja et du boeuf

Grignotée par la culture du soja et les élevages bovins, l'Amazonie brésilienne a perdu 16,3% de sa superficie forestière depuis les années 1970, soit 653.000 km2, correspondant à un territoire grand comme la France et le Portugal mis ensembles.

L'augmentation du gaz carbonique dans l'atmosphère vient rompre l'équilibre naturel des arbres de la forêt amazonienne

A perte de vue, la forêt vierge!Au coeur de l'Amazonie centrale, l'équilibre naturel de la forêt tropicale est aussi touché par les changements climatiques. Dans les endroits les plus reculés, les grands arbres à croissance rapide de la canopée - la voûte forestière - poussent aujourd'hui si vite qu'ils s'imposent au détriment des arbres plus petits du sous-bois. Selon des chercheurs brésiliens et américains, le responsable de cette nouvelle dynamique serait le gaz carbonique de l'atmosphère dont la concentration augmente depuis l'utilisation des énergies fossiles par l'homme.

L'Amazonie, un paradis à protéger

déforestation en Amazonie - Etat de Para au nord du Matto Grosso - Image SPOT du 15 mai 1986.Le bassin du fleuve Amazone est une des régions les plus riches du monde, tant biologique qu'économique. Sa taille, difficile à calculer, s'estime à 600 millions d'hectares. Toute l'Europe Occidentale pourrait y être contenue. Ce fleuve coule, dans sa majeure partie, au Brésil, mais passe aussi par le Pérou, la Bolivie, l'Équateur, le Venezuela, la Colombie, etc. Cela rend difficile la défense et la protection de cet écosystème, déjà qu'il ne se gère pas de façon conjointe ; chaque pays prend des mesures indépendamment des autres.

L'augmentation du CO2 affecte l'équilibre de la forêt amazonienne

L'augmentation des concentrations de gaz carbonique dans l'atmosphère modifie profondément l'équilibre naturel des arbres dans la forêt amazonienne, un des réservoirs majeurs de diversité animale et végétale de la planète, selon une étude à paraître dans Nature jeudi.

Les Etats-Unis favorisent la perte de l'habitat des orangs-outans

Les Etats-Unis contribuent, par les importations illégales de bois exotique de Malaisie, à la destruction de l'habitat protégé des orangs-outans, affirme un rapport publié jeudi par l'Agence d'enquête environnementale (EIA), organisation internationale à but non lucratif et du groupe environnemental malaisien Telepak.

Orpaillage en Guyane: les écologistes dénoncent l'inertie des autorités

Les associations écologistes s'indignent des dégâts sur l'environnement provoqués par l'essor "dramatique de l'orpaillage clandestin" en Guyane, et de l'inertie des pouvoirs publics, dans un communiqué commun reçu mardi à Paris.

 

Les forêts tropicales c'est fichu!

Dans un monde dont la complexité ne cesse de croître, la société civile est de plus en plus amenée à s'en remettre à l'analyse d'"experts", à la fois pour le diagnostic des problèmes et pour la proposition de solutions.

En tant que spécialistes du monde tropical et des questions environnementales, il nous apparaît aujourd'hui de notre devoir de dire clairement : il est devenu impossible d'empêcher la destruction généralisée des forêts primaires tropicales.

Prétendre le contraire serait laisser l'opinion publique dans l'illusion qu'il existerait au sein des instances mondiales une volonté réelle et sérieuse de préserver ces écosystèmes. Quant aux décideurs, ils savent que la recherche de véritables moyens conceptuels et financiers pour mettre en œuvre de telles politiques fait défaut.

Déforestation alarmante en Amazonie

La déforestation de la forêt amazonienne ne faiblit toujours pas, bien au contraire : la surface déboisée a augmenté de 40% en 2002 par rapport à 2001, d’après les derniers chiffres du ministère de l’Environnement du Brésil. Près de 25.500 km2 ont été détruits en 2002 contre 18.000 en 2001 et 12.250 km2 en 2000, qui avait déjà été une année noire pour le poumon amazonien.

Près de 20% des forêts protégées indonésiennes ont été détruites

Près de 20% des forêts protégées en Indonésie ont été détruites par les pilleurs de bois ou les paysans en quête de surfaces à cultiver, a indiqué jeudi un responsable forestier.

L'Indonésie, qui possède la deuxième forêt tropicale au monde après le Brésil, connaît une déforestation galopante. La forêt tropicale pourrait avoir disparu dans certaines îles d'ici 15 à 20 ans, selon les écologistes.

Le trésor amazonien

La forêt-vierge amazonienne est le plus ancien et un des plus complexe écosystème de la planète. Le sol protégé du soleil par l'épais manteau de végétation n'y reçoit que 5% de la lumière du jour. Lorsqu'elle est mise à nu et exposée de façon prolongée au rayonnement solaire, la terre devient stérile. L'homme détruit en quelques minutes ce que la nature a mis des millions d'années à fertiliser.

Menaces sur les indiens Wayana et Emerillon de Guyane française

Depuis plusieurs années, les chefs coutumiers des villages situés sur les rives du Tampoc (affluent du Maroni ou Litani) dénoncent la pollution de leur environnement vital. L'orpaillage pratiqué sur leur territoire (dont l'accès est réglementé et soumis à autorisation préfectorale) avec la bienveillance d'élus guyanais, voire de représentants de l'Etat, cause des dommages irréparables sur le biotope et empoisonne les ressources alimentaires des populations locales.

Forêts : les mesures de conservation de la biodiversité repoussées à ... 2010

Il faudra attendre 2010 pour que, peut-être, des "mesures" permettent de stopper la perte de la biodiversité : celle-ci "s'accélère à un rythme sans précédent, ce qui pourrait remettre en cause la vie sur notre planète telle que nous la connaissons actuellement", selon le plan stratégique de la convention sur la biodiversité défini à La Haye lors de la conférence sur la biodiversité qui s'est achevée vendredi 19 avril.

Les forêts tropicales et leurs habitants

Kayapo, Brazil

L’écosystème le plus diversifié de la planète,Rainforest la forêt tropicale est l’habitat d’une population aujourd’hui estimé à 50 millions d’Autochtones.

Pourtant, des millions d’hectares de cette forêt sont détruit tous les ans.

Ainsi, les peuples qui vivent dans ces forêts sont contraints de fuir, on abuse de leurs droits et la survie de leur culture est gravement menacée.

De plus, la déforestation pourrait entraîner la disparition d’espèces sauvages, parmi lesquelles certaines susceptibles de servir la cause humaine (comme la médecine par exemple).

Enfin, la destruction des forêts tropicales (par incendies) représente un facteur majeur de la variation climatique, puisque qu’une importante quantité dioxyde de carbone s’échappe dans l’atmosphère à chaque fois que les forêts brûlent. La déforestation peut également perturber les tendancesRainforest climatiques locales, ainsi qu’accélérer l’érosion naturelle ou encore entraîner inondations et sécheresses.

La suite sur http://www.rainforestfoundationuk.org

"Les arbres sont des maillons essentiels de la chaîne de la vie. Ils jouent un rôle vital dans la régulation des climats et du cycle de l'eau. Les forêts sont parmi les écosystèmes les plus riches et les plus stables de la planète. Selon les scientifiques, les forêts mondiales renferment plus de 50 % de la biodiversité terrestre. Or la dégradation de la forêt se poursuit à un rythme inquiétant. Chaque semaine 200 000 hectares de forêts disparaissent et seules 6% des forêts sont protégées dans le monde.

Les forêts tropicales sont les plus touchées mais les zones tempérées et boréales subissent, elles aussi, des pertes importantes en biodiversité. En effet la gestion forestière réduit, pour les besoins de l'homme, le nombre d'espèces d'arbres et rend homogènes les milieux naturels, ce qui diminue d'autant la variété de la faune et de la flore." (source WWF http://www.wwf.fr/empreinte_ecologique/ )

L'Amazonie vue par satellite

Massacre à la tronçonneuse en Asie du Sud

L'exploitation sauvage des forêts tropicales entraîne leur disparition accélérée. En Indonésie, la majorité des arbres coupés alimente le secteur de la fabrication de meubles, une industrie florissante et vorace.

Les forêts vierges en voie de disparition rapide

Les forêts vierges dans le monde disparaissent à grande vitesse, ravagées par l'exploitation illégale du bois, les concessions minières et l'avancée de la civilisation urbaine, selon un rapport de l'organisation environnementaliste World Resources Institute (WRI) publié mercredi.

La forêt : poumon de l'humanité

SoucheLa forêt est une ressource indispensable. Sa préservation et sa gestion durable sont nécessaires à juste titre : elle possède plusieurs fonctions régulatrices.

Le rôle de la forêt

Les forêts jouent un rôle vital en protégeant les sols et en réglant leur alimentation en eau. L'érosion du sol dans les zones déboisées des régions tempérées suscite certes des inquiétudes, mais ce n'est rien comparé à la dégradation que cause l'abatage sous les tropiques.

Impact de la forêt sur le climat

Si éloigné que puisse paraître aux habitants des régions tempérées comme New-York, Paris ou Tokyo le déboisement des forêts équatoriales et tropicales, ils peuvent se trouver eux aussi affectés par les effets climatiques de la destruction de ces forêts et de leur population.

Un temple de verdure qui se meurt

Si l'on survole aujourd'hui les forêts pluviales, il est difficile d'admettre que ce manteau vert qui s'étend aussi loin que l'oeil puisse distinguer pourrait disparaître en quelques décennies.

Les peuples de la forêt

ShuarRésultat direct du déboisement, des millions d'habitants du Tiers-Monde sont condamnés  une existence dégradée et appauvrie, avec une très faible perspective d'amélioration. Mais pour les indigènes qui vivent dans la forêt même, les répercussions du déboisement sont encore bien pires.

Bien au-delà du désastre écologique causé par la perte de leurs forêts, cela détermine la perte de leur identité, de leur culture et de tout leur mode d'existence.

Le temps court

L'homme, par ses activités, blesse la forêt tropicale d'une profonde cicatrice, sous l'action dévastatrice de ses tronçonneuses et de ses bulldozers. Ou, pire encore, il laisse derrière lui un paysage calciné, disparu en fumée par un brûlage continuel. Tandis que le troisième millénaire prend son souffle, plus de la moitié de cette a disparu. Si aucunes mesures drastiques ne sont prises, nous serons témoins de la disparition de ce royaume luxuriant de la flore et de la faune, et cela en moins d'une décennie.

L'Amazonie plus mal en point qu'on pensait

La forêt amazonienne part en lambeaux comme on le constate sur cette photo satelliteCorrectement les progrès de l’agriculture en Amazonie, mais sous-estiment les ravages de l’exploitation forestière. Le « poumon de la planète » est bien malade.

Les dernières décennies de la forêt des pluies

La forêt amazonienne du Brésil serait en train de rendre l'âme et pourrait même avoir complètement disparu d'ici 50 ans.

Carte de la déforestation en Amazonie

Avança Brasil, le projet qui menace la forêt amazonienne

Une érosion accélérée du vivant

Les formes de vie décrites à ce jour comportent entre 1,5 et 1,8 million d'espèces (selon les critères de classification retenus), parmi lesquelles 360 000 plantes et micro organismes, 990 000 invertébrés, 45 000 vertébrés.

Agir pour protéger les forêts tropicales

Voleurs de plantes

Geo n° 43A la recherche de nouvelles molécules, des scientifiques étrangers n’hésitent pas à soutirer aux chamans leurs secrets ancestraux de guérisseurs pour ensuite déposer des brevets pharmaceutiques.

La déforestation continue

Chaque seconde, 5000 mètres carrés de forêt primaire, celle qui couvrait près de la moitié des continents voilà huit mille ans, disparaissent.

Les forêts vierges disparaissent

Les forêts disparaissent à un rythme alarmant dans les pays tropicaux, mais des politiques de plantation et le recul des terres arables permettent d'augmenter les surfaces boisées dans l'hémisphère nord.

Sauvons les dernières forêts d'Afrique

La déforestation ronge la Terre
La forêt primaire ne cesse de décroître sur la planète : 80% serait déjà partie en rondin et en fumée. Or, c’est l’habitat naturel des grands primates non humains, qui pourraient disparaître à leur tour.
> Lire l'article d'Onevoice

Partie abattue de la forêt tropicale amazonienne

29/06/2003 Déforestation alarmante en Amazonie
 
La déforestation de la forêt amazonienne ne faiblit toujours pas, bien au contraire : la surface déboisée a augmenté de 40% en 2002 par rapport à 2001, d’après les derniers chiffres du ministère de l’Environnement du Brésil. Près de 25.500 km2 ont été détruits en 2002 contre 18.000 en 2001 et 12.250 km2 en 2000, qui avait déjà été une année noire pour le poumon amazonien.

Le nouveau ministre de l’Environnement Marina Silva, lui-même issu d’un milieu modeste de cette région de l’Amazonie, a annoncé que des mesures seraient prises en urgence pour lutter contre cette déforestation. Les arbres de la forêt amazonienne sont principalement détruits, en toute illégalité, pour étendre la culture du soja, dont le Brésil pourrait devenir le premier producteur mondial dans quelques années.
 

Le trésor amazonien

La forêt-vierge amazonienne est le plus ancien et un des plus complexe écosystème de la planète. Le sol protégé du soleil par l'épais manteau de végétation n'y reçoit que 5% de la lumière du jour. Lorsqu'elle est mise à nu et exposée de façon prolongée au rayonnement solaire, la terre devient stérile. L'homme détruit en quelques minutes ce que la nature a mis des millions d'années à fertiliser.

La forêt contient la moitié des espèces végétales et animales du globe (environ 1 million). Beaucoup sont détruites avant même d'avoir été découvertes. Plus de 100 de ces espèces disparaissent chaque jour de façon irrémédiable. Loin de ralentir, ce processus entamé voilà plusieurs décennies va s'amplifiant d'année en année ; le taux d'extinction des espèces a été multiplié par 1000 par rapport à la préhistoire. (Source L'Amazonie)

Les forêts tropicales perdent plus de 17 millions d'hectares par an, l'équivalent du tiers de la France. Malgré les cris d'alarme, le saccage continue. En 2020, il ne devrait plus rester aucune trace de cet environnement naturel, le plus diversifié de la planète.  

Le saviez-vous? Pour extraire l'or du limon des fleuves guyanais, il existe un produit aussi efficace que le mercure et il ne pollue pas. La pollution au mercure est interdite en France, pourquoi pas en Guyanne où elle tue en toute légitimité nos frères indiens qui finissent dans des souffrances atroces?
Les forêts vierges tropicales ne couvrent que 2% du globe, mais elles abritent pourtant plus de 70% des espèces animales et végétales terrestres. Mille tribus, gardiennes des rites profonds, les habitent, dont bon nombre sont menacées d'extinction. A l'allure où ça va, on s'attend à voir disparaître 100 espèces par jour pendant au moins les vingt ans à venir. Ce taux est mille fois plus élevé que celui qui prévaut naturellement depuis la préhistoire. Plus d'un quart des médicaments prescrits aux U.S.A. sont dérivés de plantes des forêts tropicales. Sur la photo centrale (N.A.S.A.),

Photo satellite d'un incendie en Amazonieprise à la verticale de l'Amazonie, on distingue parfaitement un grand panache de fumée, mais surtout les parcelles défrichées où pâturent les futurs hamburgers de la chaîne Mac Dodo, pour ne citer qu'elle. Dans 5 ans, les pluies torrentielles auront entraîné vers l'océan la maigre couche d'humus que plus aucune racine d'arbres ne retient. Le secteur se transformera irrémédiablement en désert de pierres et la forêt ne pourra plus jamais reprendre ses droits sous le brûlant Soleil des tropiques.

La situation en Guyane française Dans le bout de forêt vierge dont la France a la responsabililité, les indiens meurent par centaines des effets pervers du mercure utilisé par les compagnies d'orpaillage, alors qu'il existe un moyen d'extraction propre. 

"L'Amazonie est entre les mains des professionnels de la destruction, les compagnies forestières transnationales, qui profitent de l'exportation anarchique du bois." (Science et Nature 10/11/1999)

Menaces sur les indiens Wayana et Emerillon de Guyane française - Association de Protection de l'Homme et de la Nature en Guyane Française: Le POU d'AGOUTI - Rainforest Action Network : http://www.ran.org/ - Association Amazonas : http://perso.wanadoo.fr/amazonas - SILVOLAB : http://kourou.cirad.fr - WWF : http://www.panda.org - World Resources Institute  : http://www.wri.org - Tresor Project Guyanne : http://www.uu.nl/botgard/bgci.htg/tresor.htm

Vous pouvez appuyer les actions développées au Brésil par des organisations écologistes et syndicales en vue de la préservation des écosystèmes naturels : Instituto Socio-Ambiental/ISA; WWF-Brésil; SOS Mata Atlântica; Réseau RMA; Réseau CTA; Portal do BEM; ESALQ ... Plus de détails sur : www.socioambiental.org/campanha - ISA/Instituto Socio Ambiental www.socioambiental.org Marco Gonçalves - WWF-Brésil http://www.wwf.org.br - ANA@wwf.org.br - Syndicat des Economistes de Sao Paulo : www.sindecon-esp.org.br - Rede CTA/Consultants, Traders and Advisers : amyra@netdoctors.com.br - rkohn@ksnet.com.br - ESALQ/Escola Superior de Agricultura - mfgbarro@esalq.usp.br - presidente@crea-rj.org.br - CYBER ACTEURS, Alain UGUEN, 152 rue F.Pelloutier, 29000 QUIMPER.Tél : 02 98 90 49 34 - alain.uguen@wanadoo.fr  

ORGANES DEFENSEURS DU VIVANTMenaces sur les indiens Wayana et Emerillon de Guyane française

A perte de vue, la forêt vierge!Depuis plusieurs années, les chefs coutumiers des villages situés sur les rives du Tampoc (affluent du Maroni ou Litani) dénoncent la pollution de leur environnement vital. L'orpaillage pratiqué sur leur territoire (dont l'accès est réglementé et soumis à autorisation préfectorale) avec la bienveillance d'élus guyanais, voire de représentants de l'Etat, cause des dommages irréparables sur le biotope et empoisonne les ressources alimentaires des populations locales.

L'activité aurifère est pratiquée depuis plus d'un siècle en Guyane en utilisant des produits très toxiques pour extraire l'or : le mercure et le cyanure dont des tonnes ont ainsi été répandues dans la forêt et les rivières guyanaises. Mais l'exploitation industrielle a supplanté l'exploitation clandestine artisanale et les méfaits en sont décuplés. (... )

Les Amérindiens sont confrontés à des graves problèmes de subsistance : le poisson est très intoxiqué, le gibier devient rare (en raison du bruit) et est lui-même empoisonné, enfin l'eau de consommation, prélevée dans les cours d'eau, est la cause de nombreuses maladies. (... )  

Récemment, des Amérindiens ont été l'obj'et d'exactions perpétrées par des orpailleurs : ils ont été emmenés sous la menace d'armes et contraints de signer des documents donnant leur accord pour l'extraction de l'or sur leur territoire. Leurs enfants ont été menacés de sévices (brutalités, viols) s'ils se rendaient au collège de Maripasoula. L'accès au dispensaire est devenu dangereux. (... )

Toutes sortes de pressions sont exercées à leur encontre pour les priver de leur droit du sol, tant par les élus et l'Etat que par le lobby minier. Le décret préfectoral de 1970 les a protégés d'une occidentalisation trop rapide mais les a privés de toute représentativité dans les instances décisionnelles. Faute d'être entendus par les autorités, ils se tournent vers les Organisations Non Gouvernementales (ONG) et appellent au secours. (Jean-Pierre Havard, président de Solidarité Guyane)

* Solidarité Guyane, B.P. 113, 94151 Rungis cedex. Site : http://www.solidariteguyane.org

* Survival pour les Peuples Indigènes, 45, rue du Faubourg du Temple, 75010 Paris. Tél. : 01 42 41 67 62. Fax: 01 42 45 34 51. E-mail : survival@wcube.fr   

* FOAG, Fédération des Organisations Arnérindiennes de Guyane, Rue Capitaine Charles Claude, 97319 AwalaYalimapo, Guyane française. Tél. : (594) 34 80 69. Fax : (594) 34 80 75. E-mail : foag@nplus.gf (Source Combat Nature N°130 Août 2000) - "L'Amazonie est entre les mains des professionnels de la destruction

Le 18 novembre 2000 de mathilde.alluchon@free.fr Alerte!

Solidarité avec les Améridiens de l'Amazonie en territoire francais : la Guyane

Un site pour les connaitre: http://www.solidarite-guyane.org Leur mail:solidariteguyane@wanadoo.fr

Les "oubliés de la France "

Où en est on du droit des peuples à disposer d'eux mêmes ? Vite! Ces populations sont en train de mourrir de la fièvre de l'or, leur santé est en péril, à cause de la pollution du mercure dans leur territoire.

Alors posons des questions au gouvernement, au conseil de l'Europe... A vos plumes A+

______________________

Soutien aux populations autochtones du Pérou et de l'Equateur : http://www.livingbridgefoundation.org/

Soutien aux Indiens Secoyas en Equateur : http://www.osanimi.org/

Soutien aux médecines traditionnelles partout dans le monde : http://www.xs4all.nl/~rainmed/

Soutien aux peuples autochtones et minorités ethniques : http://www.survival-international.org/

Développement de l'énergie solaire dans le tiers-monde : http://www.survival-international.org/

Médicaments génériques pour les populations défavorisées :

http://www.psf-pharm.org/

Liens forêt

Onevoice

Bruno Manser Fonds
Association pour les peuples de la forêt pluviale
http://www.bmf.ch

HEDGES
Haies en Europe, Développement, Gestion et Etudes Scientifiques
http://www.educagri.fr/hedges/

ITEBE
Institut Technique Européen du Bois-Energie
http://www.itebe.org

OFEFP
Office Fédéral de l'Environnement, des Forêts et du Paysage (Institution suisse)
http://www.environnement-suisse.ch

Peuples des forêts primaires
Association pour la reconnaissance des droits des peuples des forêts et la protection des forêts primaires
http://www.foretsprimaires.com

Paroles de Nature a pour objectif d’aider les peuples indigènes du monde à protéger leur patrimoine culturel et naturel; ses actions s’inscrivent dans une volonté plus globale de contribuer à renouer des liens entre l’homme et la nature au sein de notre culture occidentale : http://www.chamane.org

Forêts anciennes : agir localement
http://www.greenpeace.fr/foretsanciennes/index.php3
Les Amis de la Terre
http://www.amisdelaterre.org/
WWF International Campagne forêt
http://www.wwf.fr/forets/index.php
World Rainforest Movement
http://www.wrm.org.uy/
Rainforest Foundation
http://www.rainforestfoundationuk.org
Rainforest Alliance
http://www.rainforest-alliance.org/
Portail du Rainforests Action Network (en anglais)
http://www.rainforestsweb.org
Rainforests Action Network
http://www.ran.org
Portail des Peuples Premiers
http://www.peuples.org
Peuples des Forêts Primaires
http://www.geocities.com/foretsprimaires/
Forest and Communities
http://www.forestsandcommunities.org/
Fern (ONG crée par le World Rainforest Movement en 1995)
http://www.fern.org
Global Forest Watch - GFW (L'Observatoire Mondial des Forêts)
http://www.globalforestwatch.org
Forest Frontiers Initiative (FFI) de l'Institut des Ressources Mondiales (World Ressources Institut)
http://wri.igc.org/wri/ffi/

Accueil (nouvelle interface) Terre sacrée : http://terresacree.org

Association ARUTAM

Au chevet des derniers peuples premiers

Biodiversité : l'hécatombe!

DOSSIERS BRULANTS!"Nous respirons tous un seul air, nous buvons tous une seule eau, nous vivons tous sur une seule terre. Nous devons tous la protéger." Raoni chef amazonien.L'arc amazonien - Fritz Trupp FD - Les derniers Indiens -.jpg

Perdu dans la jungle du site : quelques repères!Les dernières décennies de la forêt des pluies - Voleurs de plantes - La biodiversité menacée - Troisième feuille - Energies propres; énergies sales - Comment va la Terre? - Dossiers brûlants - Organismes de défense du Vivant - Parole d'Homme-Nature - Un Shuar parle des OGM - Peuples Premiers respectueux du Vivant - Perdu? - Porte - Accès rapide! - Jardin

Retour au sommet de la pageNous aimerions étayer ce secteur du site. Quelle cyber-fourmi veut et peut s'en occuper? - sos-planete@terresacree.org

 

 

Maison